Né scorpion, l’année du dragon de feu.

Artisan danseur de tango argentin besogneux, artistiquement élevé à la dure, oui madame! à l’école du théâtre de rue. J’ai beaucoup transpiré derrière des masques en cuir et étudié l’art de transmettre des choses sans les mots. Il me faut danser beaucoup pour être bien.

 

Ce qu’elle dit de lui :

Par sa danse, il habite et habille chaque note de la musique. Et il joue avec, comme un peintre avec un brin de folie. Des couleurs et des tons différents à chaque pas. Ou pas. Regarde l’élégance de sa marche féline : on dirait un chat. Un aristochat.

Patrice Meissirel

 

C’est la page ou il est d’usage de mettre son CV. Alors, pour la peine, en voilà deux :