Irene Moraglio

 

Ce qu’il dit d’elle :


Danseuse de tango, polyglotte, aventurière, déguisée en fille sage, cycliste libre dans Paris, cette fille est un mystère. La nature, inspirée et dans un bon jour, peut réaliser des êtres comme elle. Elle danse comme nagent les cygnes.

Je suis intarissable sur le sujet, mais par pudeur, je m’arrête là. Mais voyez donc :


                   C.V académique

Photo : Philippe Gauthier